Pollution : L’État doit passer la vitesse supérieure

206

La qualité de l’air parisien est bien meilleure que l’année dernière. Pourtant près de 8.000 décès liés à la pollution pourraient être encore évités.

Depuis plusieurs années, la qualité de l’air en Île-de-France s’améliore, pour le plus grand bonheur de nos poumons. Pourtant selon le bilan annuel d’Airparif, 60.000 franciliens sont toujours exposés à de forts taux de dioxyde d’azote et de CO2. Et le phénomène ne se résume pas uniquement à la capitale.

Une amélioration à deux vitesses

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, 12 millions de Français sont exposés quotidiennement à des niveaux de pollution trop élevés, provoquant 8.000 décès prématurés chaque année. A l’instar du périphérique parisien, les grands axes routiers sont les principaux mis en cause. Si le chauffage résidentiel produit une part de la pollution relevée, la voiture reste le pollueur majoritaire. Un constat flagrant repéré lors du premier confinement, alors que la majorité des transports étaient à l’arrêt à cause du Covid. D’après le rapport d’Airparif, onze épisodes de pollution ont eu lieu l’année dernière. Si le chiffre est au plus bas depuis dix ans, cela fait encore quasiment un épisode par mois. Des améliorations perceptibles mais qui peinent à prendre la voie rapide.

Pollution : l’État roule au pas

Mises en place de Zones à Faibles Émissions (ZFE), aides au développement de transports propres, promotion du covoiturage… Les mesures prises par les collectivités fonctionnent mais ne suffisent pas. Véritable problématique économique et sociale, la réalité rattrape les objectifs du gouvernement. Beaucoup de ménages modestes dépendent de leur voiture et ne peuvent pas se permettre de changer de véhicule dans l’immédiat. En témoigne le report à 2023 de l’interdiction des diesels d’avant 2011 et des essences d’avant 2006 dans la capitale. Timidité ou réel manque de volonté de la part de l’Etat ? Une politique environnementale sur la réserve ne parvenant pas à allier l’humain à l’écologie.

Laureline Chatriot

Close
© Copyright 2021. All rights reserved.
Close