Premier vote : mode d’emploi

223

À quelques jours du premier tour des élections présidentielles de 2022, les jeunes sont attendus au tournant. Seront-ils au rendez-vous ? 

48,7 millions de français sont inscrits sur les listes électorales dont les jeunes de plus 18 ans. 94% d’entre eux y ont été inscrit d’office. Mais malgré un pourcentage très élevé, on estime un grand nombre d’abstentions chez les 18-34 ans. Un chiffre en constante évolution à chaque élection. Partis de gauche, droite ou extrêmes, les jeunes justifient leur abstention par un manque de reconnaissance ou par manque d’intérêt. Certains affirment qu’ils ont du mal à s’identifier et se projeter dans les programmes des candidats en lice.

La course aux jeunes électeurs

Depuis des années, la relation jeunes et politique s’affaiblit. Les candidats tentent d’établir un lien avec les nouveaux votants par intermédiaire des réseaux sociaux. Mais y arrivent-ils ? TikTok, Instagram ou encore Twitter, deviennent le champ d’action stratégique dans les campagnes présidentielles. Dans une série d’interviews des différents candidats, le youtubeur HugoDécrypte, tente de réconcilier jeunes et politique. Avec une communauté qui frôle les 600,000 abonnés —dont plus de la moitié ont moins de 25 ans— Hugo Travers fait office de passerelle, permettant une approche plus moderne et accessible des différents programmes.

On pourra constater le résultat de ces tentatives à l’issue du premier tour, ce dimanche 10 avril 2022. Si le vote, c’est effectuer son devoir de citoyen, mais aussi la possibilité de décider qui on souhaite élire pour diriger notre pays, encore faut-il ne rien oublier pour faire valoir ce droit. 

 

Sarah Nemorin & Laureline Chatriot

Close
© Copyright 2021. All rights reserved.
Close