Tom Pidcock est-il le futur du cyclisme ?

115

A seulement 22 ans, le cycliste britannique Tom Pidcock cumule un palmarès impressionnant.

La carrière du phénomène Pidcock débute très tôt. Agé de seulement 3 ans, le jeune Tom s’amuse déjà sur les chemins boueux surplombant le célèbre vélodrome londonien d’Herne Hill. Un jour, sa mère décide de lui nouer les pieds aux pédales de son vélo afin d’améliorer sa dextérité. Mais le père Pidcock ne voit pas toujours d’un bon oeil le penchant acrobatique de sa progéniture. Pourtant, face aux performances de plus en plus prestigieuses, la question ne se pose plus. Surtout lorsque l’Académie Britannique l’intègre à son programme de développement.
Il faudra attendre 2017 pour voir sa carrière décoller véritablement. Cette année là, l’oeil aguerri de l’ancien double champion du monde de cyclo-cross, Sven Nys, repère le jeune britannique et lui fait signer son premier contrat professionnel. Le succès international est juste au prochain virage.

Tom Pidcock
« Tom Pidcock out in front », Adam Bowie From Flickr


Spécialisation dans le cyclo-cross et éclosion sur route


Encadré par l’une des meilleures équipes de la discipline, Tom Pidcock laisse éclater son talent. Vice-champion d’Europe espoir, champion de Grande-Bretagne. Son nom est désormais dans la bouche de tous les recruteurs. Son transfert, fin 2018, pour une équipe de plus grosse envergure (Trinity Racing) lui permet de transférer ses ambitions de cross-man sur la route. Dans la catégorie junior il gagne, entre autres, le Tour d’Italie et Paris-Roubaix, deux des courses parmi les plus réputées et difficiles du circuit. Sa polyvalence impressionne tous les suiveurs. Dans la boue, en montagne, sur les pavés, Pidcock est capable de s’imposer sur tout types d’épreuves. Ce talent hors-norme lui ouvre les portes de l’écurie Ineos-Grenadiers, la plus grosse équipe du monde.
Son calendrier évolue et il est aligné au départ des plus grosses courses du circuit mondial (les fameuses classiques). Au milieu d’équipes professionnelles aguerries, où le rythme est un cran au-dessus des compétitions juniors, il va d’abord s’imposer sur la Flèche Brabançonne, puis fini 2ème pour un centimètre sur l’Amstel Gold Race. Il terminera également dans le top 10 des Strade Bianche, de Milan-San Remo et de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Pour une première saison de route chez les adultes, ces résultats finissent par convaincre les derniers sceptiques. Une saison 2021 qui se terminera en beauté avec une médaille d’or en VTT aux Jeux Olympiques de Tokyo. Tom Pidcock est officiellement l’un des plus beaux joyaux de la nouvelle génération de cyclistes aux côtés de Tadej Pogacar, Egan Bernal ou encore Remco Evenepoel.

Raphael Gautier

Close
© Copyright 2021. All rights reserved.
Close