Comment sont nommées les stations de métro ?

218

Franklin Roosevelt, George V, Louise Michel… Ces noms apparaissent sur les lignes principales des métros de la capitale.

Pourtant, rebaptiser une station s’avère plus compliqué qu’il n’y paraît.

Il existe de nombreuses consignes à respecter pour ne pas perdre les voyageurs. Il faut essayer de limiter l’attribution de noms propre pour renseigner au mieux le francilien de l’endroit où il se trouve. Il est également interdit de changer le nom des stations terminus par des prénoms.

Après la monopolisation des noms d’arrêts par les hommes pendant plusieurs décennies, les stations se féminisent. Louise Michel est la première femme à inscrire son nom sur la ligne 9 en 1911. Aujourd’hui sur une cinquantaine de nouvelles stations, dix d’entre elles portent des noms féminins.

L’IDFM a récemment pris l’initiative de féminiser plus de stations en faisant appel aux franciliens. Valérie Pécresse, qui en est la présidente, a eu l’initiative d’organiser un vote en ligne en 2018. Plus de 200 000 votants ont décidé de mettre à l’honneur deux femmes historiques. Barbara et Lucie Aubrac sont sorties grandes gagnantes du sondage. La chanteuse et compositrice et la résistante communiste ont toutes deux marqué les franciliens et qui viennent de la région Île-de-France. Ainsi Barbara occupe la ligne 4 depuis le 13 janvier et Lucie Aubrac-Bagneux figure sur le terminus de la ligne.

Cette initiative devrait se renouveler cette année pour le nouveau grand projet de Grand Paris Express.

 

Close
© Copyright 2021. All rights reserved.
Close